Notre blog

Une série continue de billets informatifs

Dernière publication sur notre blog

1 décembre 2021

J’ai mal, je prends quoi ?

Saviez-vous que l’acétaminophène et l’ibuprofène, populairement appelés Tylenol® et Advil®, ne soulagent pas les mêmes symptômes? Vous arrive-t-il parfois d’avoir une douleur et d’être incertain du comprimé que vous devriez consommer? Ou dans

votre armoire à pharmacie, vous avez seulement un analgésique et cela vous suffit amplement afin de soulager vos douleurs occasionnelles? 


Il faut savoir qu’il est possible de se procurer trois sortes différentes d’anti-douleurs en vente libre :

- Analgésiques en comprimé, comme le paracétamol ou l’acétaminophène, servent à réduire la douleur : Tylénol® ou Doliprane®;

- Anti-inflammatoires en comprimé, comme l’ibuprofène ou l’acide acétylsalicylique, servent à réduire l’inflammation. Une inflammation occasionne trois symptômes dans la région douloureuse : de la rougeur, de la chaleur et de l’enflure : Advil®, Motrin® ou Aspirin®;

- Analgésiques topiques, en crème ou en gel, que l’on applique uniquement sur les régions douloureuses, servent à réduire les douleurs locales. Ils contiennent aussi du rubéfiant, qui créé une sensation la chaleur au contact de la peau : Myoflex®, Antiphlogistine®.


Pour les maux suivants, il est conseillé de prendre des analgésiques en premier lieu :

- Mal de tête ou céphalée : peu importe le comprimé que vous prendrez, ils auront tous la même efficacité;

- Muscles endoloris, maux de dos et courbatures : pour soulager les douleurs qui accompagnent un rhume ou une grippe et les courbatures à la suite d’un effort physique. Toutefois, si vous ressentez des spasmes musculaires, il est conseillé de prendre un anti-inflammatoire et de bien s’hydrater;

- Arthrose et arthrite rhumatoïde : pour soulager la douleur. Cependant, s’il y a présence d’inflammation, un antiinflammatoire est tout de même conseillé;

- Tendinite et bursite : pour soulager la douleur. Ces maux chroniques n’occasionnent généralement pas d’inflammation.


Pour les maux suivants, il est conseillé de prendre des anti-inflammatoires en premier lieu :

- Migraine : l’ibuprofène peut aider à atténuer la douleur;

- Gueule de bois : l’ibuprofène peut soulager un mal de tête après une consommation excessives d’alcool. Il n’est pas conseillé de prendre de l’acide acétylsalicylique qui irrite l’estomac, et pour le paracétamol, celui-ci solliciterait trop votre foie. Il est aussi fortement recommandé de bien s’hydrater;

- Douleurs articulaires : l’ibuprofène pourra soulager vos douleurs causées par une blessure, car celle-ci occasionnera probablement de l’inflammation. Il est aussi fortement recommandé de mettre la glace, à l’endroit inflammé, de 10 à 15 minutes aux heures, jusqu’à ce que l’inflammation soit diminuée.


Il est très important d’être conscient qu’il y a toujours un risque de toxicité, peu importe le médicament consommé, et qu’il faut toujours suivre les indications qui y sont inscrites.

- Surdoses d’analgésiques peuvent endommager le foie de façon irréversible;

- Surdoses d’anti-inflammatoires risque d’irriter votre estomac et, avec le temps, pourrait vous provoquer des ulcères.


Stéphanie Labelle

Source : www.passeportsante.net/tylenol-advil-aspirine-differences-et-pour-quels-maux

Deuxième publication sur notre blog

à venir


Première publication sur notre blog

à venir